Bienvenue sur notre site familial
   

Familles David - L'Haridon - Gonthier

 

 

 


Epidémies et famines en France

 XVI ème siècle

 à

1507-1508 : hiver rigoureux dans le Midi.
1504 -1504 : Cet été a été chaud et sec
1504 - 1505 : Hiver très doux tout l'hiver : la rose fleurit en 01/1505
1506 - 1507 : Hiver très vigoureux

1500 et 1501 : Épidémie de peste en Bretagne.

à

Pendant l'hiver de 1512-1513, en Belgigue, les eaux de la Meuse se transformèrent en une route solide et polie
1513 - 1514 On compta dans le Nord et l'Est 12 semaines de fortes gelées
1516 - 1517 : Hiver rude
1517 - 1518 : 23/03/1518 0.50 pieds de neige à Béziers

1515 : Famine Poitou, Aquitaine et Auvergne.


à

Hiver doux avant Noël. Mais des le 15/01/1523 l'hiver devient très rude
1523 - 1524 : Du 17 au 20/11/1523 il y a eu des gelées. Hiver froid
1524 - 1525 : hiver doux en Belgique 
1526 - 1527 :   Hiver froid, le 23/03/1527 gelée dans le Midi de la France

1521 : Famine en Ile-de-France.
1529 à 1531 : Céréales hors de prix, notamment dans le Lyonnais.
Epidémie de peste en 1522, 1523, 1529
Famine à Nantes

à

L'hiver 1534-1535 rude dans le Massif
Central.
1535 - 1536 : En 1536 les grandes chaleurs sevirent en Bretagne dès le Printemps
1531-1532 : Peste en Bretagne.

à

1539 - 1540 : Le 23/03/1540 il a neigé à Montpellier et gelée (les raisins ont été perdus)
L'hiver 1543-1544 fut si rigoureux en Bretagne que la plupart des plantes gelèrent jusqu'à la racine.
L'été 1540 a été très chaud. On a moissonné en juin aussi bien en Bretagne que dans la Somme et en Lorraine
Le 20/12/1542 : grosses chutes de neige : gels des vignes. Hiver rude dans le Midi de la France
1543 - 1544 : L’hiver fut si rigoureux en Bretagne que la plupart des plantes gelèrent jusqu’à la racine. " Dans le Nord du pays, le froid fut si vif en décembre et au début de janvier qu’il fallait couper le vin dans les muids à coup de hache et le vendre au poids. La Seine gela
1544 - 1545 : Un été chaud dans le midi.
1544 et 1546 : Peste dans l'ouest , en Provence et pays Lyonnais.

à

L'hiver 1552-1553 rude dans le Nord et l'Est
Lors du siège de Metz par Charles Quint, on fut obligé de couper les jambes à de nombreux soldats transis par le froid.
1555 - 1556 : En 1556 l'été a eu une grande sécheresse et une forte chaleur à peu près générales.
Le 4/12/1556 le Rhône a gelé près d'Arles ; hiver très vigoureux
 Le 9/09/1557 il tombait une si grande pluie à Nîmes, mêlée de grêle que la ville fut presque inondée.
1557: L'épidémie de grippe s'est etendue du sud vers le nord de l'Europe en 6 mois, à partir de l'été 1557.




à

Grand froid sur paris de fin Décembre 1564 à
mi mars 1565, décembre 1568, toutes les rivières de France sont prises par les glaces
1567 - 1568 : hivers doux
1568 - 1569 : Hiver très rude, en décembre le Rhône et toutes les rivières de France furent gèle

1562 : Peste noire ; 25 000 morts à Paris.
1563 : Épidémie de peste Bassin parisien, Poitou et en Anjou.
1564 : Peste dans le pays Lyonnais.
1565 à 1567 : Disette dans toute la France

à

Hiver rude en 01/1570
Hiver très vigoureux, le Rhône gèle de la fin de novembre 1570 à la fin de février 1571
1571 - 1572 : Hiver rude les oliviers gèlent
1572 - 1573 : Hiver très rude, de novembre à début janvier le Rhône gèle et la neige tomba en abondance
1574 - 1575 : En 1575 il y a eu une grande sécheresse dans le bassin de la Saône. Dans le Vendômois, il n'a plut de la Saint-Jean jusqu'à la Toussaint et il fit toujours chaud.

1578 : Peste noire ; dysenterie en Ile-de-France.

 

 

 

à

1580 - 1581 : Hiver rude, il y a eu beaucoup de neige fin décembre 1580 dans le Midi de la France
1582 - 1583 : Hiver froid, du 3 au 13/02/1583 beaucoude neige dans le Midi de la France
1583 - 1584 :Hiver rude les oliviers gela. Le Havre a Gelé.
1584 - 1585 : l'hivers 1584-1585 fut le plus doux du XVIème siècle en Belgique.
1586 - 1587 : Hiver rude avec beaucoup de neige, les oliviers gèlent

1580 : Peste à Paris et Melun.
1582 : Famine en Ile-de-France.
1582 à 1584 :l'Ouest est contaminé par la peste.
1586 et 1587 : Famine en Ile-de-France, Normandie, Val de Loire et pays Lyonnais.

 

à

1589 - 1590 : Hiver très vigoureux
1590 : Hiver long et rude
Hiver rude du début décembre 1594 jusqu'à la mi-janvier 1595.
Reprise d'une vague de froid le 13 avril aussi rude
quand décembre
1596 - 1597 : 29/12/1596 : la Seine en crue a emporté le Pont aux Meniers de Paris et fait 500 fictimes et beaucoup de dégats.
En 1599 Paris a connu une inondation importante.
1598 - 1599 : Cette année les pluies furent si incessantes et si fortes que, les rivières et les ruisseaux ayant débordé, on ne pouvait s'approcher de la ville de Toulouse

1589 et 1590 : famine qui fait 45 000 morts à cause du siège de Paris par les troupes d'Henri IV.
1595 à 1598 : disette.
1596 et 1597: Épidémie de peste en Bretagne.
1598 - 1599 : en 2 ans 510 décès dus à la peste sur la commune de Plouescat

 

 

du 11/1599 à 03/1600 l'hiver a été rude et les olivers sont morts

Épidémie de peste

 

XVII ème siècle

Épidémie de peste

Le mois de février 1603 a été rude, le Rhône gèla. 1603 - " En 1603, au mois de janvier et février, la Garonne fut glacée et plusieurs vaisseaux qui n'avaient pas pris assez de précautions furent enfoncez.

Épidémie de peste

Épidémie de peste

Été particulièrement dur avec la canicule.

Épidémie de peste

Été particulièrement dur avec la canicule.

Épidémie de peste
Mesures de prévention de la peste à Rennes, concernant principalement les immondices de la ville, et les mendiants.

Épidémie de peste noire

1607-1608 hiver glacial, Appelé longtemps le grand hiver, Épidémie de peste

10/01/1608, le vin gela dans le calice à l’église Saint André des arts de Paris
22/12/1608 : en Beauce, la neige a recouvère le sol et aurait tenu jusqu'aux derniers jours de mars.

Épidémie de peste

Épidémie de peste

Épidémie de peste

Épidémie de peste

Été particulièrement dur avec la canicule.

Épidémie de peste

Épidémie de peste

 Cet hiver fut doux en Belgique

Épidémie de peste

Été caniculaire.
Hiver 1615-1616 glacial
Épidémie de peste

En cet hiver, l’intensité du froid fut telle qu'à Paris, la Seine fut gelée du 1 au 30/01/1616
Le 25/07/1616 : le Furan a débordé, tous les moulins sont emportés entre Saint Etienne et La Fouillouse.

Épidémie de peste

Cet hiver fut doux en Belgique

Été particulièrement dur avec la canicule.

Hiver 1620-1621 glacial et très long
Gelées particulièrement rudes de fin de janvier à la fin février

 En ce dernier moisd'hiver , la mer fut pris par les glaces à Dunkerque. Le port de Calais fut gelé, de même que l’Escaut. Le froid fut également très vifs en Provence

Famine

Cet hiver fut rude et long en Belgique.
Été particulièrement dur avec la canicule.
 

Été particulièrement dur avec la canicule.

1623 - 1624 : Cet hiver a été vigoureux :

Dispositions précises pour empêcher I'entrée à Rennes d'habitants des paroisses affligées par la peste.
Épidémies de peste autour de Morlaix

Prohibition en particulier, I'intention des habitants de Morlais et de Saint Malo, du commerce de marchandises provenant de Londres, en raison de la peste.

Épidémie de peste dans tout le royaume;
le sud est particulièrement touché

Épidémie de peste dans tout le royaume;
le sud est particulièrement touché

Été particulièrement dur avec la canicule;
Hiver 1628-1629 glacial et très rude
 25/11/1628 : Le débordement du Furan a entraîné la destruction de plusieurs ponts, la Loire a causé de gros dégâts dans la plaine du Forez.


 

Cette année il neigea beaucoup en France "Grandes neiges Mars à mai 1629 lesVignes sont gelées.

Épidémie de peste dans tout le royaume
le sud est particulièrement touché

1630 - 1631 : Hiver très froid "Grande froidure"
Année stérile en tous grains, mai pluvieux et beaucoup d'herbes dans les blés.
Épidémie de peste dans tout le royaume
le sud est particulièrement touché
Interdiction de nombreuses foires. 

Épidémie de peste dans tout le royaume
le sud est particulièrement touché

Épidémie de peste dans tout le royaume
le sud est particulièrement touché

 

 

 

 

Du 13 au 21/02/1635 il y a eu une inondation à Amiens. Les prairies au allant tour de la ville furent inondées jusqu'à 90 cm d'eau.

Été particulièrement dur avec la canicule

Épidémie de peste en Champagne, Lorraine et
en Alsace.

Été particulièrement dur avec la canicule

Épidémie de peste en Champagne, Lorraine et
en Alsace.

Froid et neige en fin d'année.

Cette année l'été fut certainement très chaud en France "En la dite année 1639, le temps était si fort et si chaud que les raisins se brûlèrent par les vignes."
22 avril - Gelées extraordinaires.

Printemps, été et automne pluvieux
1640-1641 hiver glacial
Dans le Massif Central, l'hiver se prolongea du début d'octobre jusqu'au mois de mai 1641.

 

 

Beaucoup d'herbes dans les blés, gelée des vignes en mai.

1642 - 1643 Hiver doux en France

1643 - 1644 : hiver froid en Belgique

Épidémie de peste

1645 - 1646 été particulièrement dur avec la canicule

Épidémie de peste

"Cette année 1646 fit de grandes chaleurs jusqu'à sécher les fontaines"

Épidémie de peste

 le 21/02/1647 il y a eu une tempête de forte intensté : "Le 21 de février 1647, il fit un grand et si gros vent, qu'il rompit et dérassina grande quantité et grand nombre d'arbres et maisons et fit tomber grande quantité de chênes par tout le pays

Épidémie de peste

Famines et épidémies en Ile-de-France, en Berry, dans le Massif Central et le Nord-Est.

 En février 1649 la Seine déborda de 7,66 mètres

Famines et épidémies en Ile-de-France, en Berry, dans le Massif Central et le Nord-Est.

Famines et épidémies en Ile-de-France, en Berry, dans le Massif Central et le Nord-Est.

 En janvier1651 la Seine déborda de 7,83 mètres

Épidémie de peste noire.
Famines et épidémies en Ile-de-France, en Berry, dans le Massif Central et le Nord-Est.

Été particulièrement dur avec la canicule

Famines et épidémies en Ile-de-France, en Berry, dans le Massif Central et le Nord-Est.

Été particulièrement dur avec la canicule

Famines et épidémies en Ile-de-France, en Berry, dans le Massif Central et le Nord-Est.

Été particulièrement dur avec la canicule

Famines et épidémies en Ile-de-France, en Berry, dans le Massif Central et le Nord-Est.

1655-1656 Hiver glacial.

En France et en Allemagne l'hiver fut très rigoureux à partir du 25/11/1655. Chutes de neige abondantes. La Seine gela à Paris du 8 au 16/12/1655.

Hiver glacial. Les rigueurs de cet hiver se firent sentir dans toute l'Europe.

A Paris, le mois de janvier et le début de février 1658 furent extrêmement froids et la Seine fut gelée du 1er au 21 février
 Le 27/02/1658 Paris connu la crue la plus importante, la Seine déborda de 8,81 mètres
 Du 2 au 04/03/1658 il y a une inondation à Amiens. Le 05/03/1658 à Abbeville, la rivière de la Somme a débordée

Hiver glacial. Il y eut deux séries de très fortes gelées : de décembre 1959 à la mi-janvier 1660

 " Cette froidure surpassa celle du grand hiver 1607-1608. Le Rhône fut gelé et la Seine resta gelée pendant plusieurs mois"

Famine qui s'étend à tout le Bassin Parisien et à la région Aquitaine.

Hiver long avec gelées presque continues à Paris du 5/12/1662 au 8/03/1663. En décembre 1662 la Seine était entièrement prise

Famine qui s'étend à tout le Bassin Parisien et à la région Aquitaine.

Été particulièrement dur avec la canicule

Famine qui s'étend à tout le Bassin Parisien et à la région Aquitaine.

Hiver glacial. Famine dans le Gâtinais qui supprime 20% de la population.

Grande peste de Londres.

Grande peste de Londres.

Été particulièrement dur avec la canicule

Interdiction aux navires venant d'Espagne d'aborder les ports de la Bretagne. 1666 avec les villes d'Ostende, Nieuport et Bruges.

Hiver froid en Belgique

 

 

Été particulièrement dur avec la canicule

Froid excessif en janvier et février Épidémie de peste.

 

 

1672 - 1673 : hiver froid en Belgique

 

 

 

 

 

 

Été particulièrement dur avec la canicule

Hiver glacial
A Paris, la Seine resta gelée du 9 décembre 1677 au 13 janvier 1678

 

 

Peste noire à Vienne et Prague.

Interdiction aux navires venant d'Espagne d'aborder les ports de la Bretagne. 1666 avec les villes d'Ostende, Nieuport et Bruges.

Été caniculaire
pluvieux dans le nord de la France

 

 

janvier Inondations dans le nord de la France Abondances de neiges sur le Sud-Est

froids rigoureux surtout au mois de janvier 1684
Le long des côtes de l'Angleterre, de Hollande et de France, la mer fut gelée sur une étendue de plusieurs milles 
15 et 16/01/1684 : on a enregistré un minimum de -14,90°C à Paris
 03/02/1684 : Paris a grelotté avec -16,30°C à l'aube et même -10,90°°C au plus chaud de la journée! 04/02/1684 : le thermomètre a dégringolé à -16,80°C à Paris 

En janvier neiges abondantes sur l'est de la France
Été rude

en janvier inondations dans l'ouest de la France. en juillet canicule sur le nord de la France

en mai vignes gelées entre Seine et Loire
en mai gelée dans l'ouest de la France

 

 

en octobre inondations entre Seine et Loire
Le 13/01/1689 : le thermomètre a plongé à -14,90°C à Paris!

 

 

en mai vignes gelées entre Seine et Loire, dans le centre et dans l'est de la France
Été rude

En janvier février abondance de neige dans le centre et le nord de la France
En mai les vignes geles entre Seine et Loire et dans le centre de la France
De juillet à septembre pluies abondantes dans l'est et le nord de la France
Octobre novembre glacial dans le centre et l'ouest de la France
Abondances de neiges dans l'Est et le Nord, pluies diluviennes dans le Centre

De juin à septembre été très pluvieux
En décembre inondations dans le centre de la France
Famine : 1,4 millions de morts dûs à l'été pluvieux de 1693 et l'hiver glacial de 1694

Hiver très long, d'octobre 1694 à mars 1695, avec de fortes gelées (minimum à Paris -15°C). Neiges abondantes dans l'Est et le Sud-Est Famine : 1,4 millions de morts dûs à l'été pluvieux de 1693 et l'hiver glacial de 1694

En janvier la neiges est abondantes dans le nord de la France
En mars inondations dans le centre de la

France

16/01/1696 : un air printaniaire sur la capitale avec 17,90°C maximum à Paris, record de chaleur absolu pour un mois de janvier jusqu'à nos jours.

Cet hiver fut si froid que la Garonne fut chargée de glace
Mai les vignes geles dans le nord de la France
En juillet inondations dans le nord de la France

Le mois de janvier et février est Glacial
La neige est abondante dans le centre de la France
En février inondations entre Seine et Loire et dans l'ouest de la France
En mai les vignes geles entre Seine et Loire
Été rude dans l'ouest le centre et le nord de la France
en septembre - les pluies sont abondantes dans l'ouest de la France (inondations dans le Sud-Ouest)

 

 

 

 

 

 XVIII ème siècle

 

 

1701 - 1702 :En avril les vignes geles entre Seine et Loire, dans le sud-est et le nord de la France

En février grande chaleur dans le nord de la France
En juin le pluies est abondantes entre Seine et Loire et dans l'ouest de la France
 26/11/1703 : une tempête a touché les îles Britanniques et le Nord de la France faisant de nombreuses victimes, dont 1 500 marins noyés du fait de la destruction de leurs navires
Du 7 au 8/12/1703, c'est abattue en plein nuit, la plus violente tempête que l'Europe Occidentale a connu

Avril et Mai les vignes gelées entre Seine et Loire, et dans l’Est de la France l'été fut rude

En mai les vignes geles entre Seine et Loire, dans le centre et dans le nord de la France. Juillet caniculaire dans le sud-est de la France
 En 1705 l'été fut si chaud que les thermomètres de l'époque furent brisés par la dilatation du liquide

En janvier - le neiges est abondante dans l'est de la France
en juin - grêle violente dans le sud-ouest de la France.
Dysenterie dans l'Anjou

Cet été dans le Centre de la France, il n'y a pas eu de pluie du 25/03/1707 au 01/11/1707, sauf un orage le 24/07/1707
En juillet canicule entre Seine et Loire, dans l'ouest et le nord de la France
En octobre Inondations entre Seine et Loire.

Cet hiver fut extrèmement froid
en mai les vignes geles entre Seine et Loire
En octobre la neige est abondante dans l'ouest et le nord de la France.

En mai les vignes geles entre Seine et Loire
Les pluies sont abondantes dans le Centre.
Juin les pluies sont abondantes dans le centre de la France, inondations entre Seine et Loire dans le Centre et dans l'Ouest.
 04/01/1709 : 8°C à Paris se qui est corecte mais dès le lundi.
07/01/1709, lit-on dans une chronique de l’époque, commença une gelée qui fut ce jour-là la plus rude et la plus difficile à souffrir. Le 13/01/1709 : -23°C à Paris.
Famine

1709 - 1710 : Cet hiver a été très froid au poins que presque tous les arbres ont gelés. La récolte fut absolument nul.
10/01/1710 : le thermomètre est descend à -12,10°C à Paris

Famine due à l'hiver rigoureux

En mars 1711 la Seine déborda de 7,62 mètres

Eté chaud

Eté chaud
Avril : glacial entre Seine et Loire et dans le nord de la France ; les vignes gelées dans le Nord
Juin  : vignes gelées dans le centre de la France

 

 

1715 - 1716 : Hiver long, rude et très neigeux du 20/12/1715 au 31/01/1716 et du début mars à la mi-avril. . A Paris, -20°C le 22/01/1716. En Savoie la neige avait 20 pieds d’épaisseur : il en était de même en Alsace.

En 1716 il y a eu une inondation catastrophique dans la Somme
 10/08/1716: à Poitiers, une grande sécheresse qui continue depuis environ six mois a brûlé généralement toutes les légumes

Un été chaud et sec en France.

Il y a une inondation à Amiens.

Mars - Sec dans le nord de la France.
Avril - Vignes gelées entre Seine et Loire, dans le sud-ouest et l'ouest de la France.
 Mai et juin ont été sec et chaud partout en France (sauf dans le Sud).
Juillet et août - Sécheresse et chaleur entre la Seine et le Loire, dans l'est, l'ouest et le nord de la France.
Septembre - Sécheresse entre Seine et Loire, dans l'ouest et le nord de la France.

Épidémie de dysenterie dans le val-de-Loire

à

1720 : Épidémie de peste noire
1721 :  Épidémie de peste en Provence (40 000 morts à Marseille et 80 000 dans l'arrière-pays provençal).

à

Été caniculaire.
L'année a été remarquable par une sècheresse extraordinaire, presque générale en Europe, depuis la mi-mars jusques au mois de novembre.
Il y a eu cette année une sécheresse qui a duré neuf mois sans tomber d'eau et seulement quelques rosées qui ont conserver les foins.

à

06/01/1924 : la 4ème des plus importantes des crues de la Seine avec 7,32 m
Un été chaud et sec en France.

à

1725 : Famine en Normandie, la population vit d'herbe des champs

à

Été caniculaire.

1726 : Famine

à

En septembre 1727 il y a eu une inondation importante à Carcassonne

à

 

 

à

Hiver long et rude, en particulier du 24/12/1728 au 22/12/1729.
De début mars à la mi-avril : en Poitou, l'encre gelait dans les plumes, même dans les pièces chauffées.
En Provence, les oliviers périrent. A Paris, le thermomètre s'abaissa jusqu'à -15°C. Le mois d'avril fut marqué par de fortes chutes de neige.
19/01/1729 : le thermomètre a plongé à -15,30°C à Paris
Été caniculaire.

1729 - 1733: La première vague de l'épidémie frappa la France d'est en ouest à la fin de l'automne 1729, touchant le pays entier en environ 1 mois.

à

 

 

à

Cette année il a été si sec de manière que des ruisseaux sont resté sans couler près de quinze mois dans certain endroit.

à

 

 

à

 

 

à

 

 

 à

 

 

  à

30/07/1736 : le thermomètre est monté jusqu'à 37°C à Paris!

à

 

 

à

En 1738 les pluies extraordinaires tombées sur Nîmes pendant plusieurs jours de suite ont provoqué des inondations d'une grande partie du terroir de la ville.
05/08/1738 : il fait particuièrement chaud à Paris avec 36,90°C!

à

 

à

Un hiver très froid
En France la saison froide dura du mois d’octobre 1739 jusqu’à mars 1740 ; à Paris on compta pendant ce temps 75 jours de gelées dont 22 consécutifs. Les gelées de 1740 furent moins rigoureuses que celles de 1709
Malheureusement la récolte fut compromise par les froids pluvieux de l’été 1740, qui présenta une température très basse

Famine en Touraine,la population mange de l'herbe

à

Le 26/12/740 : Paris connu la 2ème des pires inondations les plus importantes, la Seine déborda de 8,05 mètres.
L’hiver a été très froid avec plus de deux mois de suite de fortes gelées
L'Été fut caniculaire en 1741. Après ces longues gelées, il y a eu près de cinq mois sans de pluie (126 jours à Cuers) les chaleurs furent fort violentes, mais sans orages tel que l’herbe des champs fut aussi sec que le foin.

1740 : Famine dans les régions atlantiques et le quart sud-est du pays, grande misère pain d'orge et d'avoine pour seul nourriture. Une épidémie de bronchite fait également de nombreuses victimes

à

Le mois de janvier 1742 fut très rigoureux en France, d'où, du 2 au 25/01/1742, les gelées furent ininterrompues. Dès le 27/12/1741, la Seine était prise par la glace.
Été caniculaire comme en 1741
02/07/1742 : Paris a était sous une canicule : 36,20°C.

Épidémies de typhus et de dysenterie sur la Bretagne

à

Été caniculaire
16/05/1743 : Le Furan a emporté l’écluse du moulin Pierrefort. 

à

 

 

à

En octobre 1745 le Vistre est en crue.

à

 

 

à

1747 : Famine dans le pays Lyonnais, la vallée de la Garonne et le Haut-Languedoc

à

Le 23/06/1748 il a fait très chaud : 36,90°C à Paris !

à

Hiver doux en Belgique
23/07/1749 : le thermomètre plafonne à 36,90°C à Paris! 

à

 1750 grande famine

à

L'été 1751 : dans le Sud-Ouest, “après un printemps dérangé et pluvieux, il vint une sécheresse extraordinaire, avec de grandes chaleurs qui firent périr la récolte. Les herbages manquèrent. Ce fut une année des plus critiques et des plus disetteuses. ”

à

1752 grande famine

à

 

 

à

 

 

à

23/01/1955 : la 5ème des pires crues de la Seine avec 7,12 m mesuré à l'échelle d'Austerlitz

à

La Seine gèle entièrement et la glace s’étend jusqu’à 8 km en mer. Le 31/01/1756, un chroniqueur note que " plus de 2000 personnes patinent sur la seine

à

Été caniculaire
 14/07/1757 : Paris étouffait sous les 37,70°C

à

19/01/1758 : 60 cm de neige ont recouvère la Beauce.

à

 

 

à

1759 été caniculaire
18/07/1760 : Paris était sous la canicule avec 37,70°C

à

1760 été caniculaire

à

 1761 été caniculaire

à

1762 été caniculaire
En janvier à Paris la moyenne de la température a été de -2,40°C et donc la Seine a été gelée

à

En février 1764 la Seine déborda de 7,33 mètre
22/06/1764 : une chaleur exceptionnelle a frappé la France : 37,50°C à Paris 

à

26/12/1764 : un grand et épais verglas aurait recouvert la Beauce jusqu'au 31

à

26/08/1765 : une importante canicule se prouduit à Paris avec 40°C

à

Hiver très froid
On passoit à Langon sur la Garonne les boeufs

à

 

 

à

 1769 grande famine

à

 1770 grande famine

à

 

 

à

Été caniculaire en 1772
hiver neigeux
 24/06/1772 : Paris a soufert sous une chaleur accablante de 36,80°C

à

14/08/1773 : il a fait chaud à Paris avcc 39,40°C à l'ombre
Été caniculaire

1772 : Épidémie de variole, de grippe et de typhoïde, notamment en Bretagne intérieure

à

1773 : Épidémie de variole, de grippe et de typhoïde, notamment en Bretagne intérieure

à

Hiver glacial Très rude dans le Nord, cette saison ne présenta par contre aucune anomalie remarquable dans le Centre et le Midi

à

Un hiver très froid, très rude dans le Nord
Les fortes gelées commencèrent en France dans la nuit du 8 au 9/01/1776 et durèrent jusqu’au début de février.

1775 : grande famine
1776 : Epidémie de typhus et de dysenterie dans le diocèse du Léon

à

14/08/1773 : il a fait chaud à Paris avcc 36,10°C à l'ombre!!

à

Été caniculaire.
05/07/1778 : une canicule à Paris : 36,20°C  

à

Été très chaud dans la France du Nord

à

Été très chaud dans la France du Nord en 1779

1779 : Octobre - Épidémie de dysenterie dans la France du Nord après un été très chaud

à

Un printemps chaud suivit d'un été chaud

1780: Grave épidémie de dysenterie qui depuis 1779 provoque la mort de 132 000 personnes en Bretagne.

à

16/07/1782 : on a enregistré 38,70°C à l'ombre à Paris

1781 : Pneumonie infectieuse dans l'Ouest.
L'épidémie de grippe s'etendit d'est en ouest à partir de l'hiver 1781/1782

à

1783 Été caniculaire, Hiver glacial
C'est surtout dans le Nord de la France que cet hiver fit sentir ses rigueurs depuis le début de novembre jusqu'en avril
Dans la capitale on enregistra 69 jours de gelée consécutifs

1782 : Famine.
Pneumonie infectieuse dans l'Ouest

à

Été caniculaire
En février 1784 inondation du Rhin

1783 : Pneumonie infectieuse dans l'Ouest

à

1785 été caniculaire
Lors de l'été 1785 il y a eu une grande sécheresse dans toute la France

1784 : Pneumonie infectieuse dans l'Ouest

à

1785 : Pneumonie infectieuse dans l'Ouest

à

1787 la France a connu un printemps et un été terriblement secs, qui ont compromis les récoltes. Les 10 premiers jour de juillet,

à

Le 12/07/1788 : une chaude journée avec 33°C à Paris et 33,50°C maximale à Montmorency.

 1788 : grande famine

à

L’Europe entière subit les rigueurs de ce remarquable hiver, principalement du 10/11/1788 à la mi-janvier 1789
 A Paris, où la Seine resta gelée du 26/11/1788 au 20/01/1789

1789 : Graves disettes dans la plupart des régions après un hiver très rigoureux

à

Inondations catastrophiques durant le printemps à Nîmes
L’été et l’automne 1790 sont tellement secs dans la moitié nord de la France qu’en de nombreuses régions les vignes ne donnent presque rien

à

Été caniculaire

à

 

 

à

1793 Été caniculaire et très sec
11/07/1793 : le thermomètre monte jusqu'à 40°C à Valence dans la Drôme
 08/08/1793 : ce jour-là il a fait jusqu'à 38,40°C à Paris

à

1794 Hiver glacial
Deux périodes de gelée intense : la première de la mi-décembre à la fin de janvier et la seconde de la mi-février à la fin de mars

à

25/12/1794 au 28/01/1795 : le 23/01/1795 le thermomètre descendit à -23,50°C.

à

hiver doux en Belgique et en France.

à

 

 

à

Été caniculaire

à

26/12/1798 : à Paris il a été enregistré -17,60°C minimum. Du 29/12/1798 au 19/01/1799 la Seine a été gelée

à

1799 : Été caniculaire

à

1801 : Octobre à décembre - Inondations en Ile-de-France.

à

En janvier 1802 la Seine déborda de 7,45 mètre. 16/01/1802 : Paris a enregistré un minimum de -15,50°C.

à

L'été de 1803 il y a eu une chaleur excessive dans toute la France, à Paris, on note 36,80°C le 31/07/1803. La Normandie ne reçut pas une goutte d'eau pendant 95 jours consécutifs.
Été caniculaire dans la Vienne.

à

Été caniculaire.

à

En 1805 dans le Midi, l'année a été très sèche surtout en été
Un été caniculaire dans la Vienne 

à

En Janvier 1806 il a eu une tempête violente en France

à

En mars 1807 la Seine déborda de 6,70 mètre
En 1807, il ya une une grande sécheresse printanière à Carcassone

à

15/07/1808 : il a fait terriblement chaud à Paris avec 36,20°C

à

Cette hiver a été exceptionnellement... doux à Paris surtout le mois de février qui se classe au 4ème rang depuis 1757

à

Le mois de janvier fut très sec, pas une goute de pluie et froid à Paris -1,50°C

à

Été caniculaire.
Dans la région parisienne, l'été, et tout particulièrement le mois de septembre, est chaud et sec

à

 

 

à

Cet hiver fut hâtif, très rude et fort long

à

L'hiver 1813-1814 dit hiver des cosaques

à

 

 

à

L’année 1816 a été catastrophique dans une grande partie de la France et de l’Europe : un hiver long et pluvieux suivi d’un printemps froid auquel succède un été qui ne mérite pas son nom car il a ete froid et pluvieux

à

hiver doux en France
Une longue sécheresse hivernale et printanière handicape fortement les récoltes

à

Été caniculaire
La sécheresse et la chaleur dans la moitié nord de la France commencent vers le milieu de mai et continuent durant tout l'été

à

Été caniculaire
Hiver glacial.

à

Périodes de froids intenses au début de décembre 1819
 11/01/1820 : la température est descebdu à -14,03°C à Paris. La Seine fut entièrement prise du 12 au 19/01/1820

à

1821 : Été caniculaire
Dans le sud de la France il y a eu une sécheresse qui commenca à la fin de l’automne 1821 et dura une grande partie du printemps de 1822. Par suite de la sécheresse, qui est d'ailleurs générale dans toute l'Europe occidentale 

à

Hiver rigoureux

à

La Seine fut prise 2 fois, du 30/12/1822 au 08/01/1823 et du 15 au 29/01/1823

à

 

 

à

1825 : Été caniculaire

à

1826 : Été caniculaire
 Par suite de la chaleur et de la sécheresse de l'été, et notamment de juillet, la Seine est plus basse à Paris de 10 centimètres qu'en 1719

à

1827 : le mois d'Octobre 1827 fut très pluvieux au sud de la France

à

 

 

à

Hiver glacial

à

L’hiver 1829-1830 a été l’un des plus froids de ce siècle.
Il débuta dès la mi-novembre dans toute l'Europe et se prolongea jusqu'à la fin de février, marqué, même en Languedoc et Provence, par d'abondantes chutes de neige

à

En général cet hiver a été plus pluvieux que froid
A Narbonne il a gelé presque sans interruption du 26/12/1829 au 17/01/1830.
17/01/1830 : -17,20°C à Paris, -15°C à Toulouse, -19,80°C à Dieppe, -23,40°C à Strasbourg, -26,30°C à Nancy et -28,10°C à Mulhouse

L'épidémie de grippe s'étendit en France d'est en ouest au printemps 1831

à

En automne/hiver 1832 : Epidémie de grippe
Mars et avril - Épidémie de choléra à Paris

à

Un hiver doux et pluvieux, de novembre 1832 à avril 1833 on note des pluies presque continuelles

Epidémie de grippe au printemps 1833.
Épidémie de choléra

à

1833 : Ce printemps a été trés sec
 26 et 27/08/1834 : La crue du Furan et de la Loire ont détruis trois ponts de chemin de fer, interrompant le service pendant plusieurs jours

1834 : Épidémie de choléra.

à

L'hiver a été assez doux en Europe
1835 : Été caniculaire

1835 : Épidémie de choléra.

à

Hiver très froid
1836 : Innondation presque générale vers la mi-mai dans une grande partie de la France

1836 : Épidémie de choléra.

à

Hiver glacial

1837 : Épidémie de choléra.

à

Hiver tres doux jusqu'au 8 janvier et qui devient rigoureux en France mais seulement à partir de la mi-janvier

à

 

 

à

1840 : Hiver glacial

à

Dans la Somme il y a une inondation catastrophique en 1841
1841 : Été caniculaire

à

Le 18/08/1842 : on observe à Paris une température de 37,20°C ; le total des pluies de cette année (402 mm) est un des plus faibles connus ; aussi le niveau de la Seine est-il plus bas de 18 centimètres qu'en 1719. Dans le Loiret, où aucune pluie appréciable ne tombe de la fin de mars au 15 septembre, les paysans déclarent n'avoir pas vu une semblable sécheresse depuis 1793.

à

Du 29/10/1843 jusqu'au 2/10/1843 la pluie n'a cessé de tomber sur Nîmes avec une continuité et une violence inouïes

à

 

 

à

Hiver glacial

à

1846 Été caniculaire

à

17/10/1846 : Inondation de la Loire, se qui a causé beaucoup de morts, notamment à Feurs. De nombreuses maisons ont été détruites à Roanne et Balbigny. A Saint Just, le pont suspendu est emporté par les eaux, à Saint Rambert, tous les bateaux en construction sont détruits.

à

1847 : hiver très rigoureux

 

Cette page est reprise du site de l'Association Nazairienne de Généalogie


Progression de la peste

  • De 1600 à 1616, on estime les victimes à 360 000
  • De 1626 à 1632 on estime les victimes à 950 000
  • De 1633 à 1642 on estime les victimes à 600 000
  • De 1644 à 1657 on estime les victimes à 270 000
  • De 1666 à 1670 on estime les victimes à 110 000
  • En 1720, l'épidémie contenue dans le sud est de la France fait 120 000 victimes dont 50 000 victimes rien qu'à Marseille

Membre de Geneanet AnnuGenWeb : l'annuaire généalogique du net
GedLink - Le Réseau Généalogique Mondial

 

Innovalor graphisme © Tous droits réservés.